Opéra-théâtre “Barokko”

 Du 5 au 14 avril 2018

Barokko, un opéra-poème, délirant et onirique,  présenté à Marseille au Théâtre Nono: livret de  Marion Coutris, mise en scène  de  Serge Noyelle , musique de Marco Quesada.

Ce spectacle  est le fruit d’une expérience singulière de la  troupe du théâtre Nono créé par le metteur en scène Serge Noyelle  avec la participation de six acteurs-chanteurs-danseurs  de Teatr-Teatr de Perm et un soliste de l’Opéra  Oleg Ivanov. Fasciné,  le public suit le rituel  d’un carnaval des errants entre provocation et un  rêve éveillé dont la Reine est la Mort elle même  suivie d’un cortège  de personnages étrangement joyeux et macabres. Et tout est sublimé par le chant et la musique.

Entretien avec  Serge Noyelle et Marco Quesada

Les lauréats du Prix Opéra CASTA DIVA de la critique musicale russe (saison 2017):  dans la catégorie meilleur spectacle  «Alcina» de Haendel dans la mise en scène de la britannique Katie Mitchell (la coproduction du festival d’Aix-en-Provence et Le Théâtre du Bolchoï, Moscou); dans la catégorie meilleure cantatrice  la soprano Aida Garifullina dans les deux spectacles de l’Opéra Bastille: le rôle-titre dans «La fille de neige» de Rimski-Korsakov, dans la mise en scène du russe Dmitri Tcherniakov et Musette dans «La bohème» de Puccini, dans la mise en scène de l’allemand Claus Guth. La cérémonie officielle de la remise des prix aura lieu le 6 octobre 2018  (la date anniversaire de la création du premier opéra de Florence en 1600) sur la  scène du Théâtre du Nouvel Opéra E.Kolobov de Moscou. 

Объявлены Лауреаты Российской оперной премии CASTA DIVA за 2017 год. Спектакль года- «Альцина» Генделя, Большой театр России в копродукции с фестивалем в Экс-ан-Провансе, режиссер – британка Кэти Митчелл. Певица года – сопрано Аида Гарифуллина в двух спектаклях Парижской Opéra Bastille: Снегурочка, «Снегурочка» Римского-Корсакова в постановке Дмитрия Чернякова и Мюзетта в «Богеме» Пуччини, постановка Клауса Гута). Торжественная Церемония награждения и концерт победителей (в том числе лауреатов прошлых лет и почетных гостей) предполагается 6 октября 2018 года на сцене театра Новая Опера имени Е.В.Колобова, в день рождения Оперы – 6 октября 1600 года во Флоренции была представлена первая сохранившаяся в истории опера – «Эвридика» Пери-Ринуччини. Российская премия «Casta diva» вручается c 1996 года, учреждена авторитетными музыкальными критиками и является единственной в стране специализированной наградой в области оперного искусства.

Bernard Sobel, le dernier coup de maître

C’est avec Les Baccantes, cette dernière œuvre d’Euripide dont le héros est Dionysos, le dieu du théâtre en personne, que Bernard Sobel tire le rideau sur cette aventure théâtrale unique qui est la sienne. (Sobel a annoncé que ce spectacle était son dernier, faute de subvention de sa compagnie, celle-ci n’ayant pas été reconduite). Nous proposons ici une captation improvisée de la rencontre avec le grand metteur en scène, sa fidèle collaboratrice de toujours Michèle Raoul Davis  et le public qui a eu lieu le 4 février 2018 à l’issue de la représentation des Baccantes (Théâtre de l’Epée de Bois). Débat animé par Marie-Josée Sirach,  chef du service culture du journal L’Humanité, Présidente du syndicat de la critique.

Studios Albatros: la victoire des vaincus

       La chaîne télé Histoire diffuse tout le mois de décembre le documentaire d’Alexandre Moix “Albatros, l’aventure cinématographique des russes blancs à Paris”. En 1922, des Russes blancs exilés en France créent la société de production Albatros, à Montreuil. L’arrivée de ces techniciens, réalisateurs et acteurs venus d’une autre culture va apporter énormément à un cinéma français qui s’est un peu essoufflé dans la période d’après-guerre. Récit passionnant de cette aventure cinématographique autour du producteur Alexandre Kamenka et l’acteur Ivan Mosjoukine, procédé par une lecture un peu sommaire de la Révolution bolchévique qui a poussé à l’exil les cinéastes et tant d’autres russes. Nous avons assisté à la soirée du lancement, organisée au Centre spirituel et culturel orthodoxe Quai de Branly le 4 décembre 2017. Patrick Buisson, directeur de la chaîne Histoire  et Alexandre Moix, réalisateur, nous parlent du film. Une courte intervention de Robert Hossein après la projection.

Diffusions:

Lundi 18 Décembre 2017 À 01:05

Dimanche 24 Décembre 2017 À 02:05

Samedi 30 Décembre 2017 À 00:35

Semaine du nouveau cinéma russe “Regards de Russie”,  le jour de la première du film “Mathilde”d’A.Outchitel. Un petit clin d’oeil sur l’histoire de Mathilda Kschessinska par Diminri Korniloff, fils d’émigrés russes blancs et descendant d’amiral Vladimir Korniloff.

“La Fuite” de Boulgakov et tous les exils

Le 7 octobre 2017, une Journée Russie à la Criée autour de la première de «La Fuite» de Mikhail Boulgakov, la commémoration sur le mode joyeux du Centenaire de la Révolution d’Octobre et de l’histoire de l’émigration: ciné-concert, conférences de grands historiens, expositions photos sur l’exil russe, images d’archives, avant-premières des films, ateliers pour les enfants etc… Telle était cette journée folle intitulée « Mise à feu ». Un prologue pour la création très personnelle de Macha Makeïeff qui fait écho à son histoire familiale, au périple de ces grands-parents paternels, exilés russes répétant en quelque sorte le destin des personnages de Boulgakov. Mais le thème est traité sous l’angle beaucoup plus universel: Macha veut aussi parler de tous les exils.

 

 

Christophe Rauck nous raconte son expérience avec les acteurs de Fomenko ( interview en 2 parties, Paris avril 2017)

Cet Amphitryon est le fruit d’une rencontre du metteur en scène Christophe Rauck avec les comédiens de l’Atelier Théâtre Piotr Fomenko. Huit comédiens russes, les Fomenkis, comme on les appelle là-bas, anciens disciples du maître de la mise en scène, Piotr Fomenko (disparu en 2012), joueront Amphitryon sous la direction de Christophe Rauck. D’abord à Moscou pour la création franco-russe le 31 janvier 2017, puis en mai à Lille au Théâtre du Nord (5-17  мая 2017), et à Paris, au Théâtre Gérard Philippe, CDN Saint-Denis (20-24 mai 2017). 

1-ère partie

 

 

2-ème partie

 

 

Eliogabalo de Cavalli et de Jolly, loin de la matière historique scandaleuse

« Eliogabalo »  de Cavalli  fait l’ouverture de l’Opéra de Paris au Palais Garnier ( 16 septembre-15 octobre 2016)  dans la mise en scène de Thomas Jolly.   L’interview avec  le  metteur en scène.

39e Festival Internaсional de Teatro Clasico de Almagro

Interview de Natalia Menendez, directrice du festival d’Almagro (juillet 2016)

Deuxième partie. “Les pierres anciennes et les classiques toujours modernes”

 

39e Festival Internaсional de Teatro Clasico de Almagro

Interview de Natalia Menendez, directrice du festival d’Almagro ( juillet 2016)

Première partie. “Du coté de chez Cervantès”

 

 

Valérie Dréville, rencontre après “La Mouette”. Deuxième partie. Le théâtre comme  forme d’impossble:  Vitez, Vassiliev

Valérie Dréville, rencontre après “La Mouette”. Première partie: Tchekov, Ostermeier  

               Odéon -Théâtre de l’Europe, juin  2016

 

“Anna Karenine” au Théâtre de la Tempête.  Adaptation et mise en scène – Gaëtan Vassart.  Cette première adaptation du roman de Tolstoï sur la scène française semble être un prétexte pour raconter une histoire contemporaine, pas toujours liée avec l’univers de l’auteur russe. S’il manque à Gaëtan Vassart  une certaine maîtrise dans le travail avec les acteurs, on admire tout de même son audace et  aussi son intelligence quant au choix de l’héroïne principale, l’actrice iranienne Golshifteh Farahani. 

L’interview de  Gaëtant Vassart : “Anna Karenine, l’histoire  d’une femme qui veut refaire sa vie”